Le chœur d’hommes basque Elgarrekin fidèle à son public Dacquois

Chacun connaît la beauté et la profondeur des voix d’hommes du chœur basque Elgarrekin d’Hasparren et ses qualités musicales nullement altérées par les longues semaines de silence, sans répétition ni concert, imposées par la crise sanitaire. Ses nombreux succès passés en témoignent.

   Si le chœur Elgarrekin a su préserver sa cohésion pendant cette longue « abstinence » qui l’a tenu éloigné des scènes du Pays Basque et des Landes et privé du contact avec son public, le chœur est resté fidèle à ce même public, qui à son tour ne l’a pas abandonné.

   Les premiers concerts de la reprise dans les villages basques d’Itxassou, Cambo et Hasparren ont connu un succès mérité, malgré un programme malheureusement peu renouvelé en raison des contraintes sanitaires. Il devrait en être de même dans les Landes, où le chœur est fier et honoré de retrouver son public dacquois qui ne lui a jamais manqué.

 Après deux ans d’absence, présent donc à nouveau en concert à Dax le vendredi 1 er octobre 2021 à 21H00 en la cathédrale Notre Dame de Dax, le chœur d’hommes Elgarrekin devrait faire partager une fois encore son plaisir du chant basque, véritable expression de sa culture, tant dans un registre classique « a capella » qu’avec des œuvres plus populaires accompagnées par ses musiciens.

 

SUCCES pour le retour du choeur ELGARReKIN à Saint Jean Baptiste

Après des premières prestations encourageantes et un public en rangs bien remplis à Itxassou et Cambo, le choeur d’hommes ELGARReKIN retrouvait enfin son public Hazpandar après de longs mois de silence, pour ses traditionnels concerts d’été, une première fois en juillet puis ce jeudi 12 août en l’église Saint-Jean Baptiste.

            Devant un public conquis et enthousiaste, fort d’un record d’affluence dans une église pleine jusqu’aux galeries supérieures, le chœur d’hommes ELGARReKIN allait connaître un vrai succès dans son fief de la Cité des chênes !

            Le programme proposé en cette belle soirée d’été, préparé par son chef Céline Ladevèze Duffoir, tenait compte bien sûr du long silence dû à la pandémie et du nombre restreint de répétitions, mais la force du groupe et sa cohésion, ainsi que le plaisir à se retrouver ensemble, allaient permettre d’offrir un répertoire de qualité, avec un nombre de chants festifs plus important que pour les anciens concerts.

            Le public, enchanté et conquis, n’en demandait pas plus pour faire de cette soirée une belle fête du chant basque. Si, il en demandait encore et encore…après le salut et le concert terminé…et les choristes offraient encore quelques chants à même le porche de l’église, tard dans la nuit !

            La saison n’est pas encore terminée et les amateurs de chant basque pourront retrouver le chœur ELGARReKIN de nouveau à Hasparren le 11 septembre, à Salies-de-Béarn le 16 septembre, à Garazi le 21 septembre, à Espelette le 28 septembre, à Dax le 1er octobre, à Cambo le 8 octobre. Le groupe sera également présent à Bayonne le 30 octobre en tant que chœur invité au festival KORUAK et, toujours à Bayonne, il chantera en concert partagé le 6 décembre avec Haiz Egoa.

De belles soirées en perspective !

Le chœur d’hommes ELGARReKIN d’Hasparren

Entre prudence et impatience

            Une longue attente de jours meilleurs et d’une situation sanitaire enfin favorable aux prestations chorales pour le groupe ELGARReKIN d’Hasparren et au plaisir non seulement de se retrouver entre choristes, mais surtout de retrouver le public. L’envie est là…sensible. Mais le virus est encore là lui-aussi et il rode. Chacun le sait, aucune faiblesse n’est permise. Surtout ne pas baisser la garde ! Prudence avant tout !

            Mais l’impatience est forte. Déjà les répétitions ont repris pour un groupe quasi inchangé, ce qui facilitera le retour de la cohésion. D’autant que le répertoire cette année, pandémie oblige, reprendra lui-aussi les classiques de la saison dernière. Et les premiers concerts sont annoncés. En guise de « mise en bouche » une courte séquence en direct sur l’antenne de France Bleu Pays Basque le lundi 28 juin a permis de retrouver les premiers frissons de la reprise !

            Le mardi 13 juillet à 21H00 en l’église d’Itxassou le chœur d’hommes ELGARReKIN pourra enfin s’exprimer avec la qualité et l’enthousiasme qu’on lui connaît. Mais l’impatience est encore plus grande de retrouver son public Haspandar fidèle et reconnaissant.

Le jeudi 22 juillet à 21H00 les portes de l’église Saint-Jean Baptiste pourront enfin s’ouvrir pour accueillir un public exigeant et connaisseur, mais qui se laisse emporter bien volontiers par le plaisir du concert.

            Riche des voix de ses 35 choristes et de ses 4 musiciens, sous la direction de son chef Céline  LADEVEZE-DUFOIR, le chœur d’hommes ELGARReKIN est fier depuis plus de 20 ans de compter parmi les meilleures formations chorales du Pays Basque. Et cette année encore il aura à cœur de défendre le patrimoine choral du Pays Basque.

Le rendez-vous vous est donné le 13 juillet à ITXASSOU et le 22 juillet à 21H00 à HASPARREN.

Le chœur ELGARReKIN impatient de retrouver son public

         

  Enfin, après des jours, après des semaines, après des mois de silence et d’attente le chœur d’hommes ELGARReKIN peut de nouveau envisager l’avenir avec confiance et faire des projets.

            Depuis quelques semaines les répétitions ont repris en l’église Saint-Jean Baptiste d’HASPARREN. Les voix méritent encore de travailler et le groupe doit renforcer sa cohésion après un si long silence. Mais l’envie est là. Pour ce qui est de la nouvelle saison, le chœur inscrira à son programme des chants anciens, ce qui est bien compréhensible.

            Le programme 2021 comprend déjà 14 concerts et dès le mardi 13 juillet le chœur se produira à ITXASSOU. Mais son grand retour devant son fidèle public de la Cité des chênes aura lieu le jeudi 22 juillet à 21 heures pour un premier concert de l’été en l’église Saint-Jean Baptiste. En outre, le chœur ELGARReKIN innovera cette année par sa présence en ce même lieu pour animer la messe de l’ASSOMPTION le 15 août.

 

Le chœur d’hommes ELGARReKIN voit loin

A chacun son calendrier… Alors que le Gouvernement entrevoit la fin de cette situation sanitaire totalement inédite qui a interdit toute vie sociale pendant des jours, des semaines et des mois, et propose un calendrier de sortie progressive de confinement, le choeur d’hommes ELGARReKIN d’Hasparren propose quant à lui le sien, un programme de concerts et d’animations pour une saison 2021 certes amputée, mais attendue de tous.

Le choeur ELGARReKIN se relève pour aller de l’avant et retrouver tous ses amis, connus et inconnus, qui l’attendent et lui sont restés fidèles. Ce programme 2021 sera bien évidemment adapté pour tenir compte de cette longue période de silence. Les chants anciens prendront le pas sur les nouveaux chants, faute du temps nécessaire pour reconstruire la cohésion des voix du groupe.

Mais l’envie est là. On oublie vite ces mots nouveaux bien barbares, « distanciel » ou « présentiel » et chacun attend avec impatience de se retrouver dans le choeur de l’église Saint-JeanBaptiste d’Hasparren pour les habituels concerts de l’été et pour une nouvelle vie… ensemble.

Bernard BEHOTEGUY

 

 

 

 

Les hommes du chœur ELGARReKIN sont prêts

Comme des jardiniers qui attendent les premiers beaux jours,les associations de Hasparren piaffent à l’approche d’un déconfinement annoncé…

  Pour le choeur d’hommes ELGARREKIN l’année 2020 n’a laissé qu’une courte éclaircie d’été, de quoi animer quelques mariages et profiter de répétitions jusqu’à mi-octobre . Leur dernier concert remonte lui à octobre 2019 dans la superbe cathédrale de Dax !!

   Fort d’une quarantaine de membres, choristes et musiciens la renommée de ce groupe bien au delà du Pays Basque génère des propositions de contrats dont plus de 10 sont déjà actés. Année triste aussi sur le plan Humain puisque le choeur a perdu un de ses membres et les épouses de deux choristes.

   Tous ces mois sans répéter n’ont pas altéré l’envie de se retrouver  de chanter pour le plaisir du public mais aussi  le leur…  Les contraintes sanitaires compliquent la moindre tentative de répétition .A 40  trouver une salle assez grande pour le respect des distances et dont l’acoustique soit acceptable relève de l’exploit . Les extérieurs se prêtent peu à un travail précis ,le groupe en a fait l’expérience aux arènes .

   La cheffe Céline Ladeveze-Duffoir  mène ses 4 pupitres avec douceur et rigueur pour transformer 40 belles voix en un son harmonieux maîtrisé. Lors d’un concert on assiste à un savant dosage de chants polyphoniques travaillés à 4 voix et de chants d’animation plus traditionnels plus enlevés, accordéons et guitare aidant . Cette formule plaît beaucoup à un large éventail de public qu’il soit local ou de passage.

   Dans un souci de qualité, les responsables ont proposé au groupe des cours de chant assurés par une professionnelle. Ce sont 70 pour cent des choristes qui ont accepté de se plier à cette formation technique : respiratoire, d’ articulation et de posture ! Un gage de volonté évident .

Créé en 2000 le groupe repousse l’événement-anniversaire des 20 ans  au gré des consignes préfectorales . Stéphane Bousquet le président reste prudent quant à la date …Mais il glisse au passage son souhait de voir s’étoffer le pupitre des basses. Alors à bon entendeur !!

  Un site haut en couleur vous en dira plus ! N’hésitez pas    http://choeurelgarrekin.fr/

  La semaine du Pays Basque du vendredi 23 avril 2021  Auger ELICEYRIE

 

 

 

 

Un de nos choristes au cœur de l’Aviron Bayonnais

Après s’être penché sur l’histoire du chœur ELGARReKIN, notre choriste ténor Beñat qui a la plume facile, va cette fois-ci rencontrer du lourd…avec l’Aviron Bayonnais !

Source : Sud-ouest (article de Nicolas Gréno du 10/02/2021)

 

Écran noir à Espelette

Triste nouvelle en cette fin d’année 2020, année maudite s’il en est… Robert Pagola a rangé sa caméra, a trié une dernière fois ses innombrables films et vidéos et s’en est allé, avec discrétion et courage, à son image. Écran noir à Espelette !

Robert Pagola était un artiste, à sa manière : chanteur depuis l’âge de 13 ans à la chorale paroissiale puis au sein du chœur d’hommes Elgarrekin d’Hasparren, animateur du festival culturel Gauargi, cinéaste amateur depuis 1984, projectionniste auprès des jeunes scolaires… Robert Pagola était surtout un humaniste et un homme de bien. Bénévole depuis l’âge de 15 ans au sein de nombreuses associations, il se dépensait sans compter malgré la maladie qui le rongeait pour préserver par l’image les traditions de son village. Ezpeletar de toujours, que de pellicules a-t-il imprimé, qu’il s’agisse de Gauargi, d’Ezpela, de Napurrak et bien sûr de la fête du piment, lui le monsieur Piment de 2017. Au sein d’Elgarrekin nous pouvons porter témoignage de cette activité de « vidéaste ». Mais combien de fois avons-nous plaisanté avec lui sur le sujet…car nous n’avons pas visionné beaucoup de vidéos !

Robert Pagola ne sera plus là pour fêter les 20 ans du chœur Elgarrekin d’Hasparren. Et il ne sera plus derrière la caméra. Écran noir à Espelette.

ELGARReKIN et Pierre Oteiza…les retrouvailles !

            La période du confinement imposée par la situation sanitaire liée au COVID 19 avait conduit au silence tant les voix d’ELGARReKIN que les cuisines de Pierre OTEIZA, à la désolation de tous. Compte tenu des liens d’amitié forts et anciens entre le chœur d’hommes et Pierre OTEIZA, il était naturel de se retrouver « ensemble » pour fêter ces retrouvailles…en chansons et autour d’une table ! Belle journée aux Aldudes dimanche 9 août 2020, avec force chants et force bouteilles. A cette occasion, un historique du choeur, dédicacé par l’ensemble des choristes présents, a été offert à Pierre OTEIZA.

Le chœur d’hommes d’Hasparren ELGARReKIN au delà du virus!

Après avoir frappé notre pays dans des conditions inédites et particulièrement dures, le coronavirus a condamné les choristes d’Elgarrekin au silence. Un comble pour des chanteurs aussi attachés à la tradition de la musique et du chant choral.

Les choristes du chœur Elgarrekin ont su résister face au virus et, tout en respectant les mesures de protection, ils peuvent reprendre par étape successive les répétitions et préparer l’avenir. A raison d’une heure par semaine, par pupitre (environ 10 choristes) et dans une salle systématiquement aérée, ils vont remettre cent fois sur le métier les chants de leur répertoire ainsi que les chants nouveaux qui n’ont pu encore se faire apprécier de leur fidèle public.

Rendez-vous en septembre 2020 pour les prestations qui n’avaient pas encore été annulées et, pourquoi pas en juillet, si les conditions sanitaires le permettent, pour le traditionnel concert offert aux Haspandars. Ne nous oubliez pas…nous sommes toujours là !